14/05/2014

QUI

C'est la nuit

Il est deux heures du matin,
la rotonde de Stalingrad est déserte
quelques flaques d'eau
des détritus jonchent le sol
une bise glacée s'engouffre sous le métro aérien

Personne.

Ou plutôt si,
une personne
ou plutôt une forme
recouverte d'une couverture à carreaux rouges
allongée sur un fin matelas de mousse, très sale
échouée entre deux piliers du métro

Quelques rares phares lugubres tournent à gauche,
tournent à droite
prennent des rues, plus loin

Qui est cette personne recroquevillée
entièrement recouverte
quel est son nom
son âge
qui est-elle

Pourquoi SEULE comme ça
qui permet ça
qui admet ça sans lever le plus petit sourcil
sans émettre le moindre étonnement

Pourquoi SEULE comme ça
seule au milieu d'une ville
seule sous des piliers de métro
seule entre les flaques

Quel est son nom
quel est son visage

Qui permet ça
qui n' a pas le coeur brisé à cette vue
qui n'a pas l'écho de lui-même à voir cette forme inerte sous les piliers du métro
entre les flaques

Qui ne comprend pas cette solitude ultime
d'un être humain à terre

Qui passe sans un frémissement
sans un tremblement dans les jambes, dans les doigts
qui n'est pas affolé
détruit, même un petit moment

QUI
QUI






6 commentaires:

christophe (kikidef) a dit…

C'est le monde du fric, des banques, de la surconsommation, de l'indifférence, de l'égoïsme qui nous fait de plus en plus plonger dans un abîme sans fonds.
A ce rythme, l’espèce humaine est en train de s'auto-détruire plus vite que l'on ne croit.
Qui dis tu ?
Toi, moi, nous, sommes responsables de ce que le monde est devenu mais ne faisons pas grand chose pour qu'il change parce que l'on nous maintient sans cesse dans la peur et l'angoisse de devenir comme ce ou cette inconnue que tu as vu.
Souvent j'ai honte de moi.

toutaubord a dit…

Bonsoir christophe, tu as raison, le monde est fou alors REVOLUTIONS ?!!!

JP Franchi a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
JP Franchi a dit…

L'égoïsme et le repli sur soi poussés jusqu'à leur paroxysme....ce n'est pas encore terminé, les gens ne sont pas encore assez bas mentalement, socialement pour qu'une révolution éclate...ça arrivera mais dans combien de temps ?

toutaubord a dit…

Il suffira de presque rien...je te dirai "je t'aime" et tout s'embrasera

Anonyme a dit…

tes mots sont beaux, la réalité aussi... et terrible.
ne pas se fier aux apparences.